header banner
Default

Essai - Volvo C40 Extended Range Recharge: Engine and Inflation


Après deux ans de commercialisation, le Volvo XC40 et sa version coupé C40 reçoivent un nouveau moteur désormais situé à l’arrière. Cela suffit-il à justifier son augmentation tarifaire ?

Le Volvo XC40 et sa version coupé C40 figuraient parmi les meilleurs concurrents du Tesla Model Y. Moins massifs et mieux fabriqués que la référence américaine, le SUV familial de la marque suédoise pouvait mettre aussi en avant son meilleur niveau de confort. En revanche, il restait en retrait en matière de rendement énergétique et de puissance de charge.

En arrière toute !

VIDEO: Volvo C40 Recharge Extended Range : Sobre et sûr !
Automobile Propre

La deuxième génération des Volvo XC40 et C40 a donc revu son moteur synchrone à aimants permanents dorénavant fabriqué par Volvo et situé dans l’essieu arrière pour en faire une propulsion (roues arrière motrices). Ce nouveau moteur développe 238 ch lorsqu’il est alimenté par la batterie de 69 kWh (66 kWh net) de chez LG ou 252 ch avec la grosse batterie de 82 kWh brut (79 kWh) produite chez CATL comme sur notre modèle d’essai dit « Extended Range ». Le modèle à deux moteurs et quatre roues motrices dit Recharge Twin conserve la même puissance, à savoir 408 ch.

À lire aussi Le Volvo EX30 fait perdre 100 km d’autonomie au Volvo XC40 Recharge

Chic et fonctionnel

VIDEO: 2024 Volvo C40 Extended Range trip report *not what I expected*
Thom löv

Les évolutions mécaniques du nouveau Volvo C40 ne se perçoivent pas, car son design et les dimensions restent identiques. Il mesure toujours 4,44 m de long pour 1,87 m de large (hors rétros) et 1,59 m de haut (1,65 m pour le XC). À bord, pas de changements non plus. Le Volvo C40 conserve un design sobre avec des matériaux de qualité à l’assemblage soigné. Les ajustements de carrosserie rigoureux, la moquette épaisse, les charnières de portes bien retenues, les joints doublés et la peinture bien appliquée font aussi la différence avec la marque américaine. Comme de coutume, la sellerie électrique et chauffante du SUV Volvo procure un excellent niveau de confort et l’ergonomie des commandes mérite des applaudissements.

L’informatique pour tous

VIDEO: MY24 Volvo C40 | Long Trip Test
Kris Rifa

L’ensemble multimédia, avec un écran tactile de 9 pouces qui fonctionne sous Google Automotive, figure également parmi les plus faciles et les plus rapides du moment. Certes, une Tesla dispose d’un écran plus grand et plus réactif avec des jeux vidéo et une qualité graphique supérieur qui plairont davantage aux enfants. Mais le système multimédia Volvo a le mérite d’être beaucoup plus compréhensible et rapide d’utilisation, ce qui s’avère bien plus sécurisant au volant. La présence d’une instrumentation très lisible derrière le volant évite aussi détourner l’attention du conducteur pour vérifier sa vitesse ou consulter son GPS. Bref, c’est moins impressionnant que chez Tesla, mais très pertinent à l’usage et bien plus sécurisant en roulant. La fonction Apple Car Play est intégrée de série, mais nécessite d’utiliser un câble Apple sur un port USBC. L’application pour smartphone se révèle par ailleurs limpide et permet d’accéder rapidement aux fonctions essentielles comme le préchauffage ou le refroidissement de l’habitacle, la vérification de la recharge ou la localisation du véhicule.

Bien aménagé

VIDEO: ESSAI : Volvo XC40 Recharge Extended Range : Une semaine au volant du... meilleur XC40 ?
Charging Station

Plus court qu’un Tesla Model Y, le Volvo C40 offre beaucoup moins de coffre (413 à 1205 litres) et d’espace aux jambes à l’arrière où un tunnel central pénalise la place du milieu. Une famille de deux enfants sera tout de même à son aise pour partir en vacances. Le plancher repliable pour bien caler les bagages, la trappe à ski de série et le rabattage des dossiers entièrement à plat compensent en partie ce déficit de volume. La présence d’un petit coffre à l’avant (31 litres) permettra en outre de loger ses câbles de recharge sans salir ni déplacer les bagages.

Au bon freineur

VIDEO: Volvo C40 range test
Bjørn Nyland

Dépourvue d’essuie-glace arrière, le Volvo C40 souffre aussi d’imposants montants trois quarts arrière qui nuisent à la rétrovision. Il bénéficie cependant de large rétroviseurs, d’appuie-têtes rabattables électriquement et d’une caméra de recul en série dès l’entrée de gamme. Notre version d’essai en finition haut de gamme Ultimate intégrait en plus une caméra avant autorisant une vision à 360° très utile pour les manœuvres, d’autant que le diamètre de braquage reste assez ample (11,4 m). Le Volvo C40 apparaît tout de même plus maniable en ville qu’un Tesla Model Y et se gare plus aisément. Ses suspensions absorbent bien les plaques chocs à faible allure et le freinage régénératif peut se régler sur trois modes (e-pédale, faible ou Auto). Le mode auto adapte la régénération en utilisant la caméra avant et s’adapte en fonction du trafic, mais pas de la signalisation. Le mode faible permet de passer en roue libre tandis que le mode e-pédale ralentit fortement le véhicule jusqu’à l’arrêt. Seul bémol, il faut passer par l’écran central pour changer de mode faute de palette ou de bouton de raccourci au volant.

Un confort de haut vol

VIDEO: Volvo C40 Recharge - Team Test | Fifth Gear
Fifth Gear

Sur la route, le Volvo C40 Recharge Extended Range propose un excellent compromis entre tenue de route et confort. Les suspensions sont assez souples sans pour autant générer de mouvements de caisses trop prononcés. Bien équilibré, doté d’une direction précise et d’un freinage puissant, ce SUV souffre juste de son poids conséquent (2021 kg hors conducteur) et de pneus « toutes saisons » un peu mollassons et relativement bruyants. Avec un 0-100 km/h abattu en 7,4 s, et 180 km/h de vitesse de pointe, les performances suffisent amplement pour ce genre d’engin, d’autant que les reprises éclairs facilitent grandement les dépassements. Le régulateur de vitesse actif avec aide au maintien de ligne s’avère très efficace et reposant sur le long cours et s’utilise très facilement grâce aux commandes au volant. Malgré l’absence de vitrage feuilleté, l’insonorisation des sifflements aérodynamiques se montre très efficace et l’installation HiFi à 13 HP et 600 W de la finition Ultimate vous fait oublier les bruits de roulement. Notons que le Volvo XC60 peut tracter une petite caravane grâce à sa capacité de remorquage de 1500 litres freiné.

Pas trop gourmand

VIDEO: Essai conso Volvo XC40 Recharge P6 : bonne voiture, mauvaise efficience ? (Ioniq 28 challenge)
La Chaine EV

Durant notre essai, nous avons relevé une consommation minimum de 15 kWh/100 km ce qui autorise plus de 500 km d’autonomie en usage urbain avec un œuf sous le pied. Sur autoroute à 130 km/h, il faut plutôt prévoir 24,5 kWh/100 km et donc s’arrêter tous les 300 km. Après notre essai de plus de 700 km sans se trainer, l’ordinateur de bord indiquait 21 kWh/100 km de moyenne ce qui laisse donc plus de 350 km de rayon d’action sur notre version Ultimate qui disposait de jantes optionnelles de 20 pouces (19 pouces de série). Un résultat proche de celui d’un Tesla Model Y Grande autonomie qui sera toutefois beaucoup plus rapide et doté de 4 roues motrices.

À lire aussi Volvo EX30 : premier contact à bord du mini SUV électrique scandinave

Une vitesse de charge en net progrès

VIDEO: Volvo C40 (2024) Review - BIG update: more range, horsepower and improved fast charging
AutoRAI International

Cette évolution technique des Volvo XC40 et C40 Recharge s’accompagne d’une nette amélioration de la vitesse de charge qui passe désormais à 200 kW en courant continu (DC) pour autoriser un plein de 10-80% en 28 minutes. Le chargeur 11 kW reste au programme pour recharge en 8h sur une borne en courant alternatif (AC).

Un tarif trop salé

VIDEO: 2021 Tesla Model Y vs 2021 Volvo XC40 Recharge, drag and roll race!
Sam CarLegion

Si l’été dernier Volvo avait baissé ses tarifs pour bénéficier du bonus écologique de 5 000 €, la fête est finie. Le nouveau C40 propulsion démarre à 55 550 € en finition START Extended Range (avec la grosse batterie) puis 59 150 € en version Plus et 63 400 € en Ultimate. Notre modèle d’essai ajoutait un tissu Microtech (1850 €), des jantes de 20 pouces (660 €), des optiques à LED Pixel (1100 €), des vitres teintées (390 €) et une peinture métallisée (1000 €) pour atteindre la bagatelle de 68 400 €. Dès lors, même si ce Volvo C40 nous a véritablement emballé, ses prétentions tarifaires semblent donc bien trop prétentieuses pour menacer la référence américaine dont la version haut de gamme Performance aux performances fulgurantes et à l’équipement high tech s’affiche à moins de 60 000 €.

On aime

VIDEO: MY24 Volvo XC40🔋 Awesome results!
Volvo_Kristian
  • La simplicité du système multimédia
  • Le confort et la sécurité de haut niveau
  • La qualité de fabrication irréprochable
  • L’autonomie suffisante et la charge rapide

On aime moins

VIDEO: 10 Things I love about the NEW Volvo C40 !
Kris Rifa
  • Le prix lourd
  • Le poids élevé
  • Les pneus toutes saisons un peu sonores

Sources


Article information

Author: Valerie Leblanc

Last Updated: 1698592441

Views: 1136

Rating: 4.2 / 5 (96 voted)

Reviews: 99% of readers found this page helpful

Author information

Name: Valerie Leblanc

Birthday: 1910-11-05

Address: 1391 Simmons Grove, Tammyton, UT 54409

Phone: +4484453531451872

Job: Social Worker

Hobby: Motorcycling, Rock Climbing, Playing Chess, Beekeeping, Singing, Calligraphy, Yoga

Introduction: My name is Valerie Leblanc, I am a multicolored, skilled, frank, Adventurous, valuable, capable, forthright person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.